La Vague - Todd Strasser


La Vague - Todd Strasser
-Todd Strasser-
Editions POCKET 2013
153 pages
Prix : 6.3 €
Traduit de l'anglais : The Wave

Résumé : Pour faire comprendre les mécanismes du nazisme à ses élèves, Ben Ross, professeur d'histoire, crée un mouvement, la Vague, aux slogans fort : "La Force par la Discipline, la Force par la Communauté, la Force par l'Action". En l'espace de quelques jours, le paisible lycée californien se transfgorme en microcosme totalitaire : avec une docilité effrayante, les élèves abandonnent leur livre arbitre pour répondre aux ordres de leur nouveau leader, lui-même totalement pris par son personnage.
Quel choc pourra être assez violent pour réveiller leurs consciences et mettre fin à la démonstration ?

L'histoire
Cette histoire est plus qu'exceptionnelle : c'est pourtant une histoire banale, de jeunes adolescents dans un lycée qui joue à un jeu.

"Cela commence par un jeu et finit en dictature".

Mais ces adolescents pourtant normaux, equilibrés et vivant une vie paisible, sont tourmentés par une question, une question que nous nous sommes tous posée : Pourquoi et Comment Hitler, lors de la Seconde guerre mondiale, a t-il réussi à embarquer tellement de gens ? Pourquoi les allemands se sont-ils laissés faire ? Et qui est vraiment le coupable ?

Tellement de questions auxquelles personne n'a répondus... Mais cette histoire va y répondre, au cours d'une expérience destructive. On sait qu'elle le sera. Mais on se laisse quand même embarquer dedans. Et quand la réalité et la vérité se pointent devant nous, on ne se regarde plus dans le miroir, dégoûté du résultat.

Les réponses à ces questions sont en réalité simples. Mais pour comprendre il faut le vivre. Comment un seul auteur a t-il réussi à faire entrer toute l'horreur de la Seconde guerre mondiale, de la dictature d'Hitler et du génocide en en seulement 150 pages ? 

Les Personnages

Il y a vraiment différent point de vue dans cette histoire, avec une énonciation indirecte mais un point de vue interne. Ces différents points de vue nous permettent d'entrer dans l'histoire et d'en comprendre tous les enjeux. On voit le professeur qui se plaît, la jeune fille rebelle qui se demande si elle a toujours raison et le garçon abandonné qui profite de la situation. Le tout dans une micro société qui prend bientôt des dimensions horribles.

"Cela commence par un jeu et finit en dictature".

Pourquoi je devrais lire ce livre ?

Ce livre est tout simplement excellent. C'est une vraie réflexion philosophique et une étude psychologique sur les responsables du génocide et de la seconde guerre mondiale. Reposez ce livre en tournant la dernière page et vous verrez le monde différemment. Et surtout : "N'oubliez jamais."
 

Un énorme coup de coeur pour une révélation sur la vie et la société en général.

Lien Amazon : https://www.amazon.fr/Vague-Todd-STRASSER/dp/2266185691/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1499358501&sr=8-1&keywords=la+vague




Photo Instagram : https://www.instagram.com/hedwidgebook/

La Face Cachée De Margo - John Green



La face cachée de Margo
-John Green-
Editions Gallimard Jeunesse 2009
 386 pages
Prix : 15.9 €
Traduit de l'anglais : Paper Towns

Résumé : Quentin Jacobsen a passé toute sa vie à aimer la magnifique et aventureuse Margo Roth Spiegelman à distance. Le jour où elle ouvre sa fenêtre et grimpe dans sa vie, habillée comme un ninja et l'invitant dans une ingénieuse quête de revanche, il suit. Après cette nuit blanche, un nouveau jour commence et Quentin découvre en arrivant à l'école que Margo qui avait toujours été une énigme est maintenant devenu un mystère. Mais il apprend bientôt qu'elle a laissé des indices, et qu'ils sont pour lui. Le chemin pour la retrouver est loin d'être tout tracé, et plus il avance, moins il reconnait la fille qu'il croyait connaître.

L'histoire
L'histoire est vraiment décevante pour John Green. Il est vrai que l'on rentre très facilement dans le contexte, on découvre très vite les personnages et la rencontre de Margo ne se fait pas attendre.
Mais tout le reste du livre est long et ennuyant. Le suspens n'est pas présent et on tourne "autour du pot". Plus de 200 pages sans suspens qui nous amène à un dénouement pitoyable, sans originalité et qui importe peu à nous lecteurs puisque notre seule envie est de vite en finir avec ce livre pour passer à autre chose.
Pour ceux qui connaissent un peu John Green avec ses livres à fin impressionnante qui vous font pleurer et que jamais vous n'auriez imaginé... Vous allez être déçu. La seule chose impressionnante à cette fin est sa banalité inhabituelle venant de John Green est vraiment décevante pour son troisième roman.

Les Personnages

Les personnages sont pires que l'histoire. On arrive pas à s'attacher à Margo, cette petite fille insupportable que l'on aurait bien envie de gifler. Ce type de fille qui invente tout un stratagème pour attirer l'attention sur elle, tuant psychologiquement ses amis et tous les gens qui tiennent à elle. Ces histoires sont insupportables dans la vrai vie, personne ne voudrait le vivre et ceux qui l'ont déjà vécu en parle comme d'un cauchemar sans fin, donc personne n'aurait envie de le vivre en lisant un livre. 
Les autres personnages, notamment les amis de Quentin sont intéressant mais n'ont pas vraiment de psychologie fouillée. De ce fait, impossible de vraiment s'attacher à eux, tout est en surface et on arrive pas à se plonger dans le livre.
Vient enfin Quentin. Le garçon un peu "raplapla", geek, pas très athlète et surtout pas populaire, qui est amoureux de la fille mystérieuse, canon et populaire.  C'est du John Green vu et revu, rien de nouveau, on se demande même si il n'aurait pas copié Qui es-tu Alaska ? 

Pourquoi je devrais lire ce livre ?

Même si je me suis employée à détruire ce livre depuis le début, il y a quand même des points positifs. Cette histoire devient clichée quand on a pris l'habitude de John Green, mais pour ceux qui ne connaisse pas très bien cet auteur, cette histoire peut être un bon début. De plus, ce livre tient quand même la route et si l'on a envie d'une petite lecture douce et tranquille au coin du feu ou à la plage, ce livre est parfait. Mais attention ! Ne vous attendez pas à une fin boulversante. 
Tout de même, si vous faites attention, vous ne fermerez pas ce livre en ayant rien appris : John Green passe quand même un message, un message que j'apprécie beaucoup pour en avoir fait ma devise : Ne Vous Fiez pas Aux appArences. 

"Oui, je suis une fervente adepte de la majuscule aléatoire. Les règles qui régissent les majuscules sont trop injustes vis-à-vis des mots du milieu."

 

Une lecture décevante de la part de John Green.

Lien Amazon : https://www.amazon.fr/face-cach%C3%A9e-Margo-Green-John/dp/207066256X/ref=sr_1_sc_1?ie=UTF8&qid=1498553264&sr=8-1-spell&keywords=La+face+cach%C3%A9e+de+margi




Photo Instagram : https://www.instagram.com/hedwidgebook/

Boys don't Cry - Malorie Blackman


Boys don't Cry
-Malorie Blackman-
Editions MILAN 2011
Nombre de pages : 287 pages
Prix : 13.9 €
Traduit de l'anglais

Résumé : Dante attend les résultats de ses examens. Le courrier qui lui ouvrira les portes de l'université. De sa future vie. Celle dont il a toujours rêvé. Mais quand on sonne enfin à la porte, ce n'est pas le facteur, c'est Mélanie. Son ex-copine, dont il n'a plus entendu parler depuis des mois. Avec un bébé. Le sien. Le leur. Etre père à 17 ans ? Il y a de quoi pleurer. Mais les garçons ne pleurent jamais...

L'histoire
L'histoire en elle-même est vraiment très originale mais la façon dont elle est amenée la rend banale : un père qui se retrouve tout seul avec à sa charge un enfant sur les bras. La plupart des choses sont faciles à deviner et on se fatigue de ne pas être surpris : l'histoire devient normale. Mais cependant il y a assez de suspens pour pouvoir lancer haut et fort 'Encore un chapitre de plus !'.
Oui il arrive un moment, comme dans la plus part des livres, où l'on lit seulement pour avancer dans l'histoire, mais ce passage est au final très court et l'histoire s'enchaîne assez vite.
C'est un des plus grand reproche qu'on puisse faire à ce livre : l'histoire s'enchaîne Trop vite. On est triste de quitter les personnages qui sont vraiment recherchés.

Les Personnages

On retrouve 4 personnages principaux : la famille de base, Dante-futur père- , Adam -son frère- et le père. Dès le début, Dante est insupportable et on s'attache très vitre à Adam. Mais au fil de l'histoire, on découvre chez Adam des secrets jusque là inimaginables.
Le quatrième personnage est Emma, la "fille" de Dante : dès le début, Dante vas la détester ce qui le rend lui même détestable mais l'on se rend compte que ce n'est jamais aussi simple. On apprend à découvrir Emma au rythme de Dante et cet amour impossible qui naît doucement rend l'histoire vraiment incroyable : on devient les pensées de Dante, on apprend à ressentir comme lui et on voit alors le monde au travers de ces yeux. Les personnages ne sont vraiment pas bâclés, ce sont eux à qui l'on s'attache le plus.

Pourquoi je devrais lire ce livre ?
En dehors d'une histoire légère et de personnages magnifiques, la plume de l'auteur est fine et vraiment agréable. Tellement fine qu'elle s'adapte à tout âge. Cependant, même si cette histoire paraît légèrement enfantine dès les premières pages, on se rend très vite compte qu'il ne s'agit pas d'un père et d'un bébé non-voulu. C'est de la destruction due à l'amour, d'intolérance et de questionnement sur soi-même dont il est question. Des responsabilités à prendre et pas seulement envers son enfant. On se rend compte qu'un simple bébé peut parfois sauver la vie de trois personnes, juste par sa présence. 

La fin ? Vous aimez les fins bouleversantes qui vous tirent les larmes des yeux et détruisent vos cœurs ? Cette fin n'est pas comme ça : cette fin est bien plus. C'est un mélange de beauté et d'horreur, un mélange de tristesse de joie qui vous tueront, autant de douleur que de bonheur. 

Une lecture Originale et Boulversante : Un vrai Coup de Coeur.

Lien Amazon : https://www.amazon.fr/Boys-dont-cry-Malorie-Blackman/dp/2745954997
Lien Fnac : http://livre.fnac.com/a3689879/Malorie-Blackman-Boys-don-t-cry



Photo Instagram : https://www.instagram.com/hedwidgebook/

Ceux qui sont en-dessous - Kane Banway


Ceux qui sont en-dessous - Kane Banway

Pages : 12
Lu en : 20 minutes
Prix : 0,00 €

Format Kindle

J'ai découvert Kane Banway dans cette nouvelle assez... Surprenante ?

Je ne sais sincèrement pas quoi en penser... Au début passant pour une simple histoire, elle m'a ensuite plongée et amenée dans des sujets très importants sans que je m'en rende compte. Je n'avais jamais vraiment lu de tels écrits avec des sujets aussi importants et aussi profondément traités.

Nous suivons un personnage qui se souvient d'une journée... Mais nous savons que très peu de choses sur ce personnage et il est donc dur de se mettre à sa place. C'est la seule chose que je reprocherai à cette nouvelle : sa rapidité qui laisse certains points très flous. Mais nous arrivons tout de même à nous plonger dans cette histoire, l'histoire d'un personnage qui n'a qu'un but : prouver l'existence de Dieu.
Je me suis tout de suite cabrée à l’éloquence de la religion. Pour moi, c'est un sujet tabou d'autant plus que cette nouvelle l'a traité franchement, sans même métaphore.
Cependant, je pense que cette histoire de religion sert également à faire passer un message. Je ne suis pas experte en étude de texte mais c'est ce que j'en ai ressenti pour autant : une métaphore pour faire passer un message qui vous bouleverse, vous prend aux tripes.


Je ne peux pas m'empêcher de regarder dans les verres d'eau. 


Lien Amazon : https://www.amazon.fr/Ceux-sont-en-dessous-Kane-Banway-ebook/dp/B00X87N70M


"Pouvez-vous laisser ce verre d’eau à côté de moi ? Merci.

Ce qui est le plus amusant, c’est comment certains détails restent accrochés à ma

mémoire. Voyez-vous, je ne me souviens pas de mon repas d’hier. Pas plus que de mon petit

déjeuner du 3 février 1897. Mais je me souviens très bien du repas du 4 février : œufs

brouillés et pommes de terre sautées au lard. Je me rappelle aussi avoir pris l’omnibus qui

traversait Oxford Street pour rejoindre mon rendez-vous de 10 h, à la fontaine de Picadilly

Circus. Ce rendez-vous était plus qu’important : c’était ce genre d’événements qui dicteront

les prochaines étapes de votre avenir."


- Merci à l'auteur pour cet envoi et ce partage- 

Everything Everything - Nicola Yoon

" I've read many more books than you. It doesn't matter how many you've read. I read more. Believe me. I've had the time."


Titre : Everything Everything
Auteur : Nicola Yoon
Nb de pages : 310
éditions : Corgi
Je l'ai lu en : 5 jours 
Langue : anglais (existe également en français)

Celà faisait un moment que je voulais lire ce livre. Au début, j'avoue avoir été déçue. Une histoire d'amour cliché, une histoire cliché... On aurait pu mettre l'histoire de Nos Etoiles Contraires en remplaçant Hazel et Augutus par Maddy et Olly... Mais Maddy n'est pas Hazel.
Maddy est nous, toi et vous. Maddy est cette personne que nous sommes tous au fond. Nous vivons avec elle, respirons avec elle et nous savons presque toujours ce qu'elle va faire, dire ou penser parce que nous sommes Madeline Waitier (Maddy). Je ne me suis jamais autant identifié à un personnage, excepté Hermione Granger. Vous connaissez beaucoup de personnages qui rivalisent avec Hermione Granger ??

Ce livre parle des risques. Des risques que l'on prend par amour... Des risques parfois acceptables, parfois pardonnables, mais parfois impardonnables parce qu'ils sont inimaginables. Mais l'amour nous rend fous et nous fais faire les pires choses. Je ne pense pas pouvoir expliquer. Ce dégoût, ces larmes salées qui ruissellent sur mes joues et coulent comme le sang. Ce désespoir qui vous déchire le ventre, qui vous pousse à la révolte, révolte cependant vaine dès la 300e page. Et je regardais avec horreur le schéma qui se dessinait sous mes yeux. J'ai imaginé beaucoup de fins à ce livre. Des fins comme Nos Etoiles Contraires, comme les contes de fées, comme les Hauts-de-Hurle-Vents... Mais jamais je n'aurais pu penser à cette fin là. Car elle est inimaginable. Et impardonnable. 

Comment parler du style d'écriture ? Ce n'est pas un livre. Un livre ne raconte pas aussi bien une vie. Cela vous est-il déjà arrivé de devoir tourner le livre pour lire des phrases en spirales ? D'avoir des copies de mail, de sms, de devoir filer à un miroir pour lire ce qui est écrit à l'envers, parce que vous voyez avec les yeux de Maddy, et les yeux de Maddy sont exceptionnels.

Merci à l'auteur pour se merveilleux moment.
J'ai hâte de voir l'adaptation cinématographique.



Parce que je t'aime - Musso

"Les livres c'est pourtant ce qu' Evie aime par-dessus tout, surtout les romans et la poésie. C'est une de ses profs à l'école qui lui a fait découvrir la littérature et, depuis, c'est devenu son jardin secret, son passeport vers l'ailleurs, un moyen inattendu pour sortir de la médiocrité dans laquelle la vie l'a engluée."



Parce que Je t'Aime - Guillaume Musso
Résumé"Dans un centre commercial de Los Angeles, Layla, une petite fille de cinq ans, disparaît. Ses parents se séparent à la suite de ce drame. Cinq ans après, la fillette réapparait à l'endroit où elle s'était évaporée. ...

Nb de pages : 307
Edition : Pocket Jeunesse
Prix : 7.80 €



Ce roman n'est pas un coup de cœur. Disons-le tout simplement : je n'ai pas vraiment aimé. Je m'attendais à beaucoup, BEAUCOUP mieux de la part de Musso, un auteur que je n'avais encore jamais lu... Mais cependant quelque chose m'a plu. Ce quelque chose qui me rapproche au livre.


"La drogue draine avec elle ses 4 cavaliers de l'Apocalypse : la violence, la peur, la maladie et la mort".

L’écriture en elle même est très simple et pour moi peu recherchée. J'espérais tellement mieux... Les sentiments sont parfois décris étant donné que 2 personnages sont psychologues, mais c'est bref, tellement bref... Au final, j'aurais espérais que ce livre dure plus longtemps. Pour que les sentiments soient mieux décris, pour que l'histoire reste plus en suspens. Pourtant, j'ai adoré les citations à chaque début du chapitre qui nous plonge dans l'ambiance de celui-ci.


 " Ma souffrance est ma vengeance contre moi-même." - Cohen.

Parlons du suspens. Qu'est-il arrivé à Layla ? Et si le vrai coupable, était celui qu'on croyait le plus proche ? Ou encore une personne inconnue ? Et si il n'y avait pas de coupable ?

"-Lorsqu'on aime, on devient vulnérable.
- Non, assure Mark, on devient plus fort."

En réalité, j'ai deviné la fin 100 pages avant, c'est-à-dire à 2 tiers du livre. C'est un peu décevant alors que ni les mots ni l'histoire ne nous importe. La plupart de l'histoire se passe soit dans un avion, soit dans des flash-backs ce qui au début m'embêtait car je n'aime pas ça mais je me suis très vite rendue compte que c'était nécessaire.

"- Ça ne vous fait donc pas peur de mourir ?
- Vivre m'effraie bien davantage."

Cependant il y a quelque chose : l'auteur arrive à parler de sujets précieux, ces sujets tellement importants comme la dépression, le harcèlement, les attentats; la mort. Tous ces sujets qui m'ont quand même fait verser tous les larmes de mon corps. 
Et tandis que le sel de mon corps tombait sur le livre, les mots se levaient pour danser et me donner le secret. Le secret de la solution. Comment échapper à tout ça ? Ou plutôt, comment l'accepter ?

"Là où on s'aime,
Il ne fait jamais nuit."

 Une lecture agréable et douce pour plonger dans le monde du suspens.